Voix et Parole

La voix est le support acoustique de la parole. Elle est produite par l’air expiré des poumons, mis en vibration au niveau du larynx et « articulé » dans le conduit vocal grâce à l’action des résonateurs supraglottiques. C’est là que les voyelles se différencient et que les consonnes se réalisent; c’est là que la voix se transforme en parole. Dans la communication verbale, la voix est souvent considérée comme le support ou encore la sonorisation de la pensée. Voix et parole utilisent le même canal. Mais la parole s’adresse à la raison, la voix à la sensibilité. « L’intonation du langage parlé, c’est la promenade de la pensée guidée par l’affectivité » comme l’a joliment écrit Hélène Trocmé. La voix est étudiée et présentée de bien des façons. Je vais l’aborder à travers 4 centres d’intérêt:

  1. La physiologie de la voix. Problème habituellement traité en Phonétique: la source vocale, le timbre, etc;
  2. L’attractivité de la voix. Elle exerce une puissance considérable dans la communication humaine: objet de séduction, de pouvoir, d’influence: la voix des grands orateurs, celles de la publicité, de la radio…
  3. L’entretien de la voix. Quels conseils prodiguer afin de bien la poser et la projeter et éviter toute dysphonie pouvant guetter tout professionnel de la voix: prof, acteur, journaliste, chanteur, politicien…
  4. La voix en action : la parole. Son fonctionnement dans la communication, les interactions…

(suite…)

La phonétique, vilain petit canard de la didactique

Qualifier la phonétique de vilain petit canard de la didactique peut sembler incongru. Mais cette image est liée à la représentation que l’on se fait de cette discipline. Certains l’estiment nécessaire mais butent contre des difficultés: méthodes correctives surannées, matériel pédagogique ne se renouvelant pas, énormes difficultés dans l’amélioration la prononciation des élèves… D’autres ne voient pas l’intérêt de travailler les aspects phonétiques de la langue étudiée: perte de temps, d’énergie, c’est à l’apprenant de décider…

Cet article est une mise au point sur la situation de la phonétique corrective et de l’enseignement de la prononciation appliqués au FLE en 2014. On peut aboutir à un constat double. Si l’on est pessimiste, les raisons ne manquent pas pour incriminer cette matière et pointer le manque de résultats souvent observés. Mais l’on peut aussi avoir une vision plus optimiste et considérer que la phonétique corrective apporte un plus aux apprenants comme aux enseignants. (suite…)

Pin It on Pinterest