Il s’est moqué de l’accent toulousain! Oh macarèl!

Nous vécûmes une folle semaine. Un responsable politique de premier plan s’est permis de se moquer de l’accent toulousain d’une journaliste et d’afficher à son égard un mépris souverain. Boudu! Face à une telle couillaoudise, Au son du fle ne peut que réagir.

Les faits.

Vous pouvez de fait assister à l’échange entre le député et chef de file de la France insoumise et Véronique Gaurel, journaliste à FR3.

Les réactions.

Elles ont été immédiates. Une levée de boucliers dénonçant le mépris, la condescendance et la morgue qui s’entendent effectivement à travers la verbalisation, la prosodie et se perçoivent en observant la posturo-mimo-gestualité de Monsieur Mélenchon. La presse nationale et régionale s’indignent des propos déplacés du responsable politique.

Le point d’orgue de la pantalonnade.

Il est atteint en milieu de semaine quand une députée du groupe politique La République en marche dépose une proposition de loi visant à reconnaître la glottophobie comme discrimination. Le texte vaut son pesant de cacahuètes.

Ce texte d’un ridicule achevé provoque un tollé. La députée se rétracte et retire sa proposition de loi. En fait, il s’agissait d’une plaisanterie, annonce-t-elle sur les réseaux sociaux: « Il n’est pas question de légiférer là-dessus, j’ai trop de ­respect pour nos institutions. Mais je suis heureuse d’avoir révélé un vrai sujet de société », se félicite toutefois la députée, faisant référence aux nombreux courriers d’encouragement qu’elle dit avoir reçu. « On a rédigé le texte en moins d’une heure, en prenant pour références les deux premiers articles qui apparaissent sur Google lorsqu’on cherche le mot ‘glottophobie' », explique-t-elle également ».

Nos députés sont d’incorrigibles gais lurons.

Le rétropédalage se poursuit quand Madame la députée précise:« Contrairement à ce qui a pu être relayé, je n’ai jamais qualifié ma proposition de loi concernant la lutte contre la glottophobie de ‘blague’, écrit-elle. Ces propos ne sont pas les miens. » En revanche, elle confirme ne pas avoir déposé la proposition de loi dont le texte n’était pas suffisamment « étayé pour être déposé et faire l’objet d’un débat parlementaire ».  Et de se poser à son tour en victime: elle a dû gommer son accent du 93 , dit « accent de banlieue », quand elle est entrée à Sciences Po pour y poursuivre ses études puis entamer une carrière d’avocat.

L’accent, facteur de discrimination.

C’est un fait. Pour la grande linguiste Henriette Walter, « l’accent est la marque d’une différence nettement ressentie ». Et Évelyne Charmeux note dans l’un de ses ouvrages qu’un accent différent du nôtre « provoque une écoute anti autre ». Voyez les titres de ces articles consacrés au sujet; ils sont sans équivoque.

Regardez cette vidéo savoureuse extraite d’un reportage de FranceInfo. Elle vous fera entendre plusieurs accents typiques dont celui très marqué d’un restaurateur bressois et celui d’un Toulousain qui galère car son accent le rend peu crédible dans son milieu professionnel. Quelle cagagne!

Notez bien, cette hostilité envers l’accent des autres ne concerne pas que les Français. Le linguiste Mathieu Avanzi publie ce jour das le journal suisse Le Matin un article intitulé «Tous les Romands détestent l’accent genevois».

Et vous pouvez retrouver ci-dessous l’entretien qu’il accorde à Europe 1, dans lequel il explique ce que recouvre le terme de glottophobie

La glottophobie vous intéresse? Écoutez alors ce podcast de France Inter, Un jour en France, émission du lundi 11 avril 2016, d’une durée de 44 minutes.

Les accents du français, une réalité.

Le français de nos régions vous intéresse ? Vous avez 10 minutes devant vous, et vous voulez aider à mieux comprendre comment voyagent, survivent ou disparaissent les mots et les prononciations du français de nos régions ? Rendez vous sur le superbe site de Mathieu Avanzi et participez à l’une de ses enquêtes portant sur la prononciation de tel mot en fonction de la région, la prégnance de tel timbre vocalique se manifestant à tel endroit alors qu’ailleurs c’est un autre qui prévaut. Ah, les voyelles d’aperture moyenne, quelle jouissance. Et consultez les cartes qu’il met à disposition, accompagnées d’un commentaire toujours éclairant. C’est par ici.

Toujours au chapitre des réactions, « Vive tous les accents de France, de Strasbourg et même, de Marseille. » Le député LREM du Bas-Rhin, Bruno Studer, a posé une question au ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, ce mardi 23 octobre, provoquant l’amusement de ses collègues. Pourquoi? Parce que l’élu à volontairement forcé son accent alsacien au moment de prendre la parole. Ceci est indiqué dans cet article où figure également la vidéo suivante:

On n’est pas chauvins nous les Toulousains,

mais faudrait pas trop nous chauffer!

Passque y’ a quand même des bouffes qui se perdent!

Et pisque tu nous cherches, La Grande Gueule, viens te présenter à la mairie du Capitole, té! On t’en feras des poutous.

« Per Tolosa totjorn mai »

(« Pour Toulouse, toujours plus ») 

Toulouse, le blason de la ville
Blason de la ville de Toulouse

Et n’oubliez pas que votre blog favori a déjà consacré quelques articles aux accents, à la norme de prononciation. Profitez-en pour les (re)lire 🙂

Té, pour vous un bonus

L’accent toulousain…

En fait, c’est cela. vous pouvez l’écouter dans cet extrait de deux minutes.

Cher lecteur, vous l’aurez compris, je me suis un peu défoulé. Ceci dit, je n’en veux pas à Mélenchon, le Grand Irascible est ainsi fait, au final ce sont les électeurs qui trancheront.

Toutefois, à l’intention des personnes prenant tout au 1er degré, celles qui pensent que je me suis moqué du Gland euh, pardon, du Grand Sacré et s’apprêtent à me fustiger, je me permets cette dernière saillie intitulée Saint Michel terrassant le Mélenchon (image libre de droits):

La devise de Toulouse et le blason proviennent du blog Les secrets de Toulouse, tenu par Madame Sandrine Bendicho Carrer, architecte, historienne de l’Art.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This