Tik-Tok, Youtube, Facebook… et l’enseignement de la prononciation du FLE

Rédigé par Michel Billières le

Comment se servir judicieusement des réseaux sociaux afin de travailler la phonétique du fle à visée didactique. Mon excellente collègue Magali Boureux, virtuose de la méthode verbo-tonale, nous fait part de son expérience dans cet article qu’elle a rédigé pour Au son du fle.

Auteur invité du blog

Magali BOUREUX

 

Professeur de langue française FLE (SSML CIELS et Université de Padoue), elle est également professeur-coach en prononciation du FLE et formatrice de formateurs en didactique de l’oral et en phonétique corrective par la méthode verbo-tonale.

Directrice de l’Alliance Française de Padoue, elle organisatrice et anime des formations reconnues par la Fédération des Alliances Françaises d’Italie et le Ministère Italien de l’Éducation et de la Recherche (MIUR).

Elle est membre du Comité Technique et Scientifique de la Fédération des Alliances Françaises d’Italie et du DoRiF Université, et membre associé de l’URI Octogone EA 4156, Université de Toulouse Jean-Jaurès. 

 

Ses recherches portent sur la didactique de l’oral et de la prononciation du FLE. Elle a participé au Mooc Pratiques de l’enseignement de la prononciation en FLE diffusé par la plateforme France Université Numérique (FUN).

De l’enseignement de la prononciation à distance…

Tout au long de ce second semestre universitaire vécu à distance en raison du confinement, j’ai eu la chance de pouvoir assurer mes enseignements en synchronie, c’est-à-dire en donnant rendez-vous en ligne à mes étudiants aux horaires fixés pour mes cours. J’ai donc pu expérimenter et perfectionner les activités didactiques que j’avais élaborées pour être animées en interaction, notamment celles pour favoriser l’intégration phonétique par la méthode verbo-tonale (MVT) auprès de mes étudiants universitaires débutants. Si mes cours étaient vécus en direct par certains, ils devaient aussi également être enregistrés et mis à disposition sur une plateforme pour ceux qui étaient déjà impliqués par ailleurs, ainsi que pour ceux qui souhaitaient revoir une partie du cours. Cette double modalité d’enseignement a imposé de rechercher une approche, de développer un modèle et d’intégrer des adaptations techniques aptes à offrir un entrainement phonétique et linguistique qui touche aussi les apprenants en asynchronie, dont les besoins n’étaient pas identifiables et les interactions étaient limitées.

Afin de guider au mieux mes choix méthodologiques, j’avais mis à la disposition de mes apprenants un questionnaire anonyme dans lequel ils pouvaient exprimer leurs doutes et leurs suggestions pour améliorer la qualité de l’enseignement.

La prise en compte de leurs retours, tous très positifs et constructifs, nous ont permis de vivre une expérience formative exceptionnelle qui m’a confortée dans la recherche d’une proposition capable de leur offrir une continuité formative au-delà même de mon cours, pendant les mois d’été où la motivation pour les études diminue et la qualité de la prononciation se détériore de façon notoire. L’objectif principal était de mettre à profit les compétences techniques et méthodologiques que j’avais développé pour mettre en place une proposition qui pourrait inciter les jeunes étrangers à entrainer leur prononciation du français.

… à l’entrée en scène de Tik-Tok

Un sondage mené sur les différents réseaux sociaux qui intéressent, stimulent et plaisent aux jeunes m’a amenée à découvrir l’application TikTok . À l’origine créée pour publier des vidéos de chansons mimées en playback, la plateforme s’est très rapidement développée au point de devenir le principal le réseau social des jeunes de 16-24 ans . Les utilisateurs filment de brèves séquences, effectuent leurs montages avec les outils intuitifs à disposition et téléversent leurs vidéos sur leur compte. Ils s’abonnent aux comptes dont les vidéos les intéressent et interagissent directement avec leurs auteurs par chat ou par vidéos interposées.

L’analyse des contenus m’a permis de constater que, au-delà des nombreuses vidéos amusantes qui font la réputation de la plateforme, il existe une communauté très active de « tiktokeurs » qui proposent des tutoriels didactiques sur différents thèmes. Leur succès, mesurable pour certains en milliers d’abonnés, confirme que les utilisateurs s’intéressent aux tutoriels d’apprentissage des langues étrangères et en particulier de la prononciation de l’anglais.

TikTok, des caractéristiques techniques utiles à la MVT

Sur TikTok, le format des vidéos offre de nombreux avantages techniques grâce auxquels différents principes importants de la MVT sont valorisés :

le format, exclusivement vertical, permet de cadrer non seulement le visage, mais aussi le buste, et ainsi de faire visualiser la gestualité facilitante (Boureux, 2019) ;

la durée, de 60 secondes au maximum, stimule l’attention des utilisateurs. Elle impose de fournir un contenu capable d’attirer l’attention rapidement et de la captiver de manière efficace ;

la visualisation de la vidéo est programmée pour être rejouée en boucle tant que l’utilisateur s’y intéresse ; il peut ainsi réécouter son contenu, en percevoir les subtilités et le répéter autant qu’il le souhaite, consacrant par là une large place à un entrainement pratique ;

-la disponibilité d’illustrations et de gifs animés à intégrer sur les vidéos permet de favoriser l’accès au sens tout en limitant les explications et les transcriptions orthographiques qui interfèreraient sur l’attention auditive nécessaire à la discrimination des caractéristiques orales en jeu ;

-la possibilité, par une manœuvre informatique spécifique, d’intégrer des transcriptions phonétiques sur les vidéos offre une stimulation supplémentaire pour reconnaître la forme phonétique. Bien que les utilisateurs n’y soient pas préparés a priori, les premiers retours confirment un grand intérêt pour cette transcription par laquelle les phonèmes perçus par le canal auditif peuvent être fixés visuellement ;

l’espace dédié aux commentaires donne la possibilité aux utilisateurs d’interagir avec les auteurs des vidéos et de leur exprimer leurs attentes.

La MVT à l’heure des tutoriels vidéo

Par définition, l’intégration phonétique par la MVT est obtenue en partant des erreurs produites par les apprenants, par approximations successives, à coups d’essai-erreurs grâce à des activités de répétitions de modèles optimaux. Dans notre cas, au contraire, l’enregistrement d’une vidéo visant l’intégration des caractéristiques de la langue, et donc l’amélioration de la prononciation, ne peut interagir ni avec les besoins réels du public, ni avec la qualité de ses productions.



Il a donc été nécessaire de mener une réflexion sur le choix des contenus, les stratégies méthodologiques les plus efficaces et les moyens techniques les plus adaptés pour les présenter dans les vidéos.

Ainsi les exemples proposés consistent en de brefs énoncés présentant des paires minimales par lesquelles exacerber les contrastes enseignés, comme les oppositions phonologiques (poisson/poison), les variations de genre (un Italien vs. une Italienne) ou de nombre (le livre/les livres)… Ce choix permet de valoriser uniquement des modèles existants, corrects, contrairement à la plupart des tutoriels de langue, basés sur l’opposition « ne pas dire », « mais dire ». Rappelons que la perception du modèle erroné génère souvent chez l’apprenant une confusion entre le modèle à intégrer et celui à oublier.

La présentation du modèle optimal selon les principes de la MVT est aussi possible par le recours non intellectualisé à la gestualité facilitante. Les modèles exploitent la tension corporelle pour agir sur celle des phonèmes à faire discriminer. Ils jouent sur la hauteur de la voix pour faciliter la perception des variations de timbre sur l’axe clair-sombre. La visualisation et le ressenti du rythme et de l’intonation recourent quant à eux à des procédures telles que la scansion syllabique et l’accompagnement de la courbe intonative par un geste de la main.

« Bien prononcer le français » avec TikTok : Quels contenus ?

La mise en commun des objectifs du projet, des potentiels de l’application et des besoins et caractéristiques des utilisateurs a permis d’identifier quatre typologies complémentaires de capsules vidéo utiles aux apprenants. Elles se distinguent notamment par la place dédiée aux explications et par les interactions pratiques avec les utilisateurs.

« Les tutos »

Il s’agit de tutoriels dans lesquels sont présentés certains aspects spécifiques ou complexes du rythme, de l’intonation ou de la prononciation du français. Les vidéos sont composées d’une explication générale et de quelques exemples illustratifs à répéter.

« Entraine-toi »

Ces vidéos répondent au besoin d’un entrainement actif permettant d’intégrer concrètement les spécificités de la langue. Elles sont prévues pour être visionnées en boucle et pour inciter à répéter les modèles proposés autant de fois que nécessaire par une activité orale intense.

Le tournage de ces vidéos suit un séquençage assez strict. Il débute par une première écoute des modèles à intégrer. S’ensuit alors un travail plus approfondi sur chacun des modèles, incitant les utilisateurs à répéter chaque étape en se calant sur la gestualité facilitante de la vidéo qui donne le tempo. Ces répétitions, sans fond sonore, ont pour but de stimuler la boucle audio-phonatoire par laquelle s’entendre et s’approcher du modèle proposé. La ou les reprises finales de l’énoncé amènent à revenir vers le modèle d’origine.

Le format très bref de ces vidéos (30-40 secondes) permet de focaliser l’attention sur les éléments à intégrer tout en stimulant et en renforçant la mémoire à court terme.

Dès la présentation du modèle, l’intégration d’illustrations facilite la compréhension de l’exemple. Apparaît ensuite la transcription phonétique, tandis que la forme orthographique est visible au moment de la reprise finale du modèle. Sa visibilité tardive et réduite au minimum incite la perception auditive à agir comme un guide dans la reconnaissance orthographique, et donc à limiter les interférences dues à la stimulation du décodage.

« Relève le défi ! »

Singulier ou pluriel ? féminin ou masculin ? Dans ces vidéos, les utilisateurs sont impliqués dans de petits jeux où ils doivent identifier des caractéristiques spécifiques tout en les répétant, le but étant d’entrainer leur conscience phonologique de manière motivante.

Grâce aux fonctionnalités de TikTok, les utilisateurs peuvent, non seulement s’entrainer seuls, mais aussi se filmer tandis qu’ils font l’activité et partager leurs vidéos à leurs contacts pour les inviter à en faire autant.

Les éventuelles corrections ou instructions spécifiques peuvent être publiées dans les commentaires.

 « À ton service ! »

Certaines vidéos sont enregistrées pour répondre directement aux besoins manifestés par les utilisateurs, notamment lorsqu’ils demandent comment se prononce un mot spécifique. Il s’agit alors de leur donner une brève explication et de les aider à discriminer les caractéristiques et à répéter correctement le modèle.

Le principe des vidéos étant d’interagir avec un public jeune, le style et le langage choisis visent à interpeler les utilisateurs de manière directe et enjouée tout en leur offrant en toute bienveillance un contenu technique, calibré et efficace. Bref, il s’agit ici aussi de travailler sérieusement sans se prendre au sérieux, comme lorsqu’on pratique la MVT !

 

tutos (exemples)

entraine-toi (exemples)

défis (exemple)

TikTok, oui, mais pas que !

Les avantages de la création et de la publication de vidéos sur TikTok sont indéniables, tant pour la simplicité de la prise en main que pour l’audience qui utilise la plateforme. Il est cependant évident que les élèves ne sont pas tous connectés à cette plateforme. De plus, les manifestations d’intérêt reçues jusqu’à présent pour ces capsules vidéo proviennent d’une audience plus large. L’aventure se devait donc d’être relayée par d’autres moyens. C’est ainsi que la chaîne Youtube et la page Facebook Bien prononcer le français, ont été créées pour y publier les vidéos du projet. A priori, le format vertical des vidéos pourrait sembler peu employé par ces moyens de diffusion, mais les internautes surfent sur le net et interagissent de plus en plus sur les réseaux sociaux à partir de leur smartphone vertical.

YouTube et Facebook permettent en outre d’interagir avec un public diversifié qui a commencé à répondre de manière positive au projet, à savoir :

certains adultes parmi lesquels on distingue ceux qui souhaitent réviser leurs acquis en français, ceux qui préparent l’oral de leurs examens /certifications et ceux qui s’y intéressent « pour le plaisir » ;

des formateurs de FLE qui ont suivi les formations en phonétique corrective par la méthode verbo-tonale organisées par l’Alliance Française de Padoue et la Fédération des Alliances Françaises d’Italie, car ils y voient un moyen de réviser les procédures facilitant l’intégration phonétique ;

quelques professeurs de FLE ceux qui participeront cet été aux formations organisées en ligne par l’Alliance Française de Padoue et Au son du FLE.

Au-delà de ce public, ce sont surtout les professeurs de français qui se montrent intéressés et fédérateurs ! Au lendemain d’un semestre plus ou moins complexe de didactique à distance, ils reçoivent un accueil très enthousiaste de leurs étudiants lorsqu’ils les invitent à s’abonner à une chaine YouTube ou à un compte TikTok @magalimvt ou Facebook Bien prononcer le français ; ils les aident à progresser de façon originale et ils stimulent leur envie d’apprendre la prononciation de cette langue vivante, moderne et séduisante qu’est le français !

Références

– Boureux, M., (2019) La gestualité dans l’intégration phonétique du FLE pour les italophones, Repères DoRiF Ateliers Didactique et Recherches – Fédération Alliances Françaises d’Italie et DoRiF Università, DoRiF Università, Roma.

 

Boureux, M. (2020) Bien prononcer le français 

page Facebook

chaine Youtube

 

Chiffres TikTok : un réseau social en pleine expansion !

Vincent Brossas, 22/04/2020

 

Pourquoi passer aux vidéos verticales sur les réseaux sociaux ?

29/11/2019

 

Is TikTok Setting the Scene for Music on Social Media?

Chris Beer, 03/01/2019


0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à l'infolettre

afin de recevoir les nouveaux articles du blog

Bienvenue!

Pin It on Pinterest

Share This