La phonétique corrective, qu’est-ce que c’est? – vidéo

Qu’est-ce que la phonétique corrective? Quels sont ses domaines d’intervention, avec quelles autres approches de remédiation de la matière phonique ne doit-elle pas être confondue? Les réponses sont contenues dans ce 1er tutoriel vidéo, nouveau support de diffusion de l’information dont se dote Au son du fle.

La chaîne vidéo du Blog.

Il s’agit d’un nouvel outil enrichissant les ressources de Au son du fle. Ce média audio-visuel peut convenir aux personnes consultant fréquemment des vidéos et préférant ce moyen à la consultation de textes plus ou moins techniques.

Ce média proposera dans un premier temps des tutoriels relatifs à des thèmes relevant de la phonétique corrective et générale. J’envisage notamment de « sonoriser » les techniques de remédiation employées en MVT. Vous pouvez les retrouver en visionnant les vidéos et les films pédagogiques de la ressource. Il peut être également précieux de disposer d’une version de travail plus ramassée et synthétique. Il est dans mon intention de mettre ces tutoriels en ligne au cours des prochains mois.

Le contenu de ce premier tutoriel.

Je commence par le commencement: la correction phonétique, c’est quoi? Une question que peut légitimement se poser

  • un professeur qui n’a jamais été initié à cette discipline durant son cursus. Et cela arrive plus fréquemment qu’on le croit, à l’étranger mais aussi en France si on déroule l’histoire de la phonétique corrective sans jamais aborder les pratiques;
  • un étudiant qui découvre le fle et se demande ce qui l’attend dans ce cours qu’il soupçonne ne pas être des plus distrayants…

La présentation du tutoriel se déroule en trois parties:

  1. cerner la problématique et ne pas confondre phonétique corrective avec matières/disciplines connexes: orthoépie, orthophonie;
  2. les deux méthodes de correction phonétique  en présence en didactique des langues;
  3. les objectifs et les thèmes de cette nouvelle chaîne vidéo.

Et surtout

N'hésitez pas à donner votre opinion sur ce tutoriel

Vous pouvez également me faire part de vos suggestions, de vos attentes pour le contenu de tutoriels à venir.

20 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    • Michel Billières

      Un grand merci!

      Publié le 11 octobre 2015 à 07:43
  1. Clairette

    Merci beaucoup pour ce post!
    Enseignante fle depuis 4 ans, un cours de phonétique m’a été attribué et je n’y connais pas grand chose… J’ai peur de mal faire 🙁 de plus, je me demande comment gérer cette classe de 17 apprenants qui ont tous des langues maternelles différentes!

    Publié le 12 octobre 2015 à 17:40
    • Michel Billières

      Ne vous affolez pas!
      Si vous avez 17 apprenants, c’est encore assez confortable. La langue cible étant le français, peu importe leur origine linguistique. Vous devez surtout poser un bon diagnostic de l’erreur et appliquer les procédures de correction adéquates.
      Au début, choisissez de ne travailler que sur une voyelle et/ou une consonne posant problème. Et puis vous élargirez votre champ. Et vous avez droit de ne pas réussir à tous les coups, cela fait partie du jeu.
      Bon courage et surtout persévérez! (prochaine vidéo début novembre) 🙂

      Publié le 12 octobre 2015 à 17:50
    • Carlos

      Je te conseil d’utiliser 2 ouvrages très intéressants: le cours de phonétique du DAEFLE (Alliance Française) et le livre de Monique Callamand sur la correction phonétique. Il faudrait regrouper les différentes nationalités (système phonologique similaires) et ensuite faire une fiche de correction para groupe de nationalités. Voir l’ouvrage de Monique Callamand: « Méthodologie de l’enseignement de la prononciation ». Evidement il faut commencer par élaborer un programme spécifique à ton publique! Bon courage!

      Publié le 10 décembre 2015 à 02:42
      • Michel Billières

        Ce sont des conseils judicieux.

        Publié le 10 décembre 2015 à 09:10
  2. Emilie Taverne

    Bonjour Monsieur Billières,
    Je vous ai eu comme professeur en 2008 à l’université de Toulouse Le Mirail. Vos cours étaient juste géniaux, je ne regrette pas du tout l’aventure verbo-tonale. Mon Erasmus à Barcelone (auprès de Madame Baqué) n’a fait qu’affirmer/confirmer ma vocation de professeur de FLE. Je vis toujours en Espagne, j’enseigne depuis 8 ans maintenant. La méthode verbo-tonale, c’est le grand plus de ma formation. Je continue à l’appliquer. La seule chose et c’est la raison pour laquelle je vous écris, je rencontre des difficultés auprès des élèves à grands niveaux qui cherchent zéro accent. Auriez-vous des conseils, ouvrages, exercices à me conseiller pour ces experts?Ce sont pour moi les plus difficiles à travailler. Je vous souhaite une bonne continuation!

    Publié le 12 novembre 2015 à 11:36
    • Michel Billières

      Bonjour,
      Je me souviens de vous qui avez une maman prof de français! Merci pour votre si sympathique commentaire. La MVT est excellente pour « débroussailler  » l’audition des apprenants en L2 et les aider à se familier avec le nouvel univers sonore. Elle permet souvent d’éradiquer des erreurs de prononciation.Mais elle ne peut pas tout. Notamment avec des apprenants avancés pour qui l’effort doit surtout se porter sur la prosodie porteuse de sens soit dans ses aspects sémantiques et pragmatiques. Ce qui passe par des explications. Mais les moyens de la MVT sont alors très limités. Ce n’est pas une panacée, elle a ses limites. On ne sait pas trop comment travailler avec des élèves autonomes en L2. Certains paramètres comme la motivation, le degré d’extraversion sont à prendre en compte. Mais pour en faire quoi concrètement? Je n’ai pas de réponse malheureusement. Quant au « zéro accent », cela n’existe pas… Voyez tout ce qui s’écrit sur la norme phonétique…
      Avec mon meilleur souvenir!

      Publié le 13 novembre 2015 à 11:40
  3. Carlos

    C’est intéressant mais il y a des aspects qui généralement ne sont pas pris en compte dans les discussion sur la prononciation, je parle, d’une part des programmes avec des contenus adaptés à un public spécifique et d’autre part la méthodologie de la correction phonétique de Monique Callamand qui me semble est un complément de ce qui est dit dans cette vidéo. Félicitations pour ce site, il est très enrichissant!

    Publié le 10 décembre 2015 à 02:36
    • Michel Billières

      Effectivement, M. Callamand (absolument incontournable en phonétique fle, tous ses ouvrages et articles sont à lire et à relire) fait de la MVT en très grande partie mais sans l’écrire. Ceci s’expliquant par le contexte de l’époque. Pendant des années à l’univ. Toulouse2, un dossier était systématiquement réalisé par les étudiants inscrits en « licence fle »: comparaison d’une langue X avec le français langue cible (voyelles, consonnes, rythme, intonation); enregistrement d’un natif de la langue X s’exprimant en français; transcription, relevé des erreurs phonétiques, diagnostic et procédures de correction. Les étudiants devant passer un oral d’une heure par groupes de 3 afin de défendre leur dossier. C’était formidablement formateur. Et puis les réformes de l’enseignement supérieur se sont poursuivies… Avec l’éclatant succès que l’on peut aujourd’hui constater…

      Publié le 10 décembre 2015 à 09:08
  4. Alexia

    Bonjour,

    Je suis étudiante en dernière année dans le préscolaire et je réalise mon TFE sur les moyens permettant l’apprentissage du vocabulaire aux primo-arrivants de maternelle.
    Est-ce que cette méthode permet également l’apprentissage du vocabulaire ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Publié le 30 décembre 2015 à 12:51
    • Michel Billières

      Cette méthode est avant tout centrée sur l’amélioration de la perception et de la production des sons en L2. Elle peut aussi contribuer à mieux faire entendre les sons de la L1 à des personnes malentendantes. Ce sont alors des orthophonistes que interviennent. Des primo-arrivants très jeunes sensibilisés à la MVT peuvent effectivement mieux percevoir, accéder plus rapidement au sens des mots et par là même les retenir et les restituer plus rapidement et plus fidèlement.

      Publié le 1 janvier 2016 à 12:04
  5. CARSIN

    Des éclaircissements essentiels pour une formation en FLE à distance qui permettent de re-préciser les choses et de mieux appréhender les usages de la phonétique en cours de langue.
    Merci de cette démarche.
    Au plaisir de vous écouter de nouveau.

    Publié le 12 janvier 2016 à 11:46
    • Michel Billières

      Je vous remercie pour ce commentaire qui encourage à persévérer! Et savoir que ces vidéos sont utiles dans une démarche d’auto-formation répond également à l’un de mes souhaits en créant se blog ainsi que les différents supports audio et vidéos.

      Publié le 12 janvier 2016 à 16:55
  6. leila

    merci beaucoup pour l’effort fourni.
    Ce tutoriel m’a été d’une grande utilité pour mes études.

    Publié le 7 janvier 2017 à 20:39
    • Michel Billières

      Merci à vous, cela fait toujours plaisir d’apprendre que les documents mis en ligne sont utiles. Bonne continuation dans vos études!

      Publié le 8 janvier 2017 à 11:42
  7. ClaireS

    Merci pour ces vidéos très claires, elles sont effectivement indispensables pour des profs comme moi (je possède une expérience de terrain et une petite formation en FLE mais rien sur la phonétique et effectivement on ne sait pas comment l’aborder).
    Je vais poursuivre mes lectures sur votre site et je vous remercie pour vos efforts!

    Publié le 19 février 2017 à 00:26
    • Michel Billières

      Merci beaucoup, ce sont des commentaires comme le vôtre qui constituent la récompense de tous les efforts que vous évoquez.

      Publié le 19 février 2017 à 09:21
  8. Alicia

    Génial !! Merci !!!
    Je regrette tellement de ne pas avoir pu venir aux conférences de l’appli FLE du week-end dernier…j’aurais aimé pouvoir échanger à ce propos.
    Je suis professeur de FLE depuis maintenant plusieurs années, et devant les difficultés de mes étudiants, j’ai développé ma méthode (aussi bancale soit-elle) pour les aider. Je sens que ce que vous expliquez va apporter tout l’engrais dont j’ai besoin pour faire mûrir cette pratique ! Merci beaucoup, je vais continuer à explorer votre site

    • Michel Billières

      Un très grand merci, voilà le genre de commentaire sympathique qui m’encourage à continuer dans cette voie!

Pin It on Pinterest

Share This