Cet article est le reflet d’un remue-méninges entre les trois maîtres de stages dans la partie préparatoire de la formation en phonétique du fle à visée didactique par la méthode verbo-tonale (MVT) qui se déroule chaque année au mois d’août. 

Cette année, les stagiaires inscrits au Perfectionnement 1 possèdent tous les rudiments de la MVT. Nous nous disons qu’il est inutile de se livrer à une piqûre de rappel sur les principes généraux et les différentes techniques de correction. Ils connaissent déjà. Donc, sitôt faites les présentations, nous les impliquons collectivement autour d’une activité consistant à dresser une sorte de carte mentale consacrée à la problématique Qu’est-ce que la matière sonore d’une langue, en l’occurrence le français? A vous de jouer, dites tout ce à quoi vous pensez. Mes charmantes complices me confient le soin d’être le meneur de jeu. Tout se fait par des échanges à l’oral, dresser la carte mentale en direct et en visio s’avérant être trop complexe. Ces interactions s’avèrent utiles car permettant d’attirer l’attention et de fixer certains points pouvant induire des confusions. Vous ne vous étonnerez pas si ce qui tourne autour de la prosodie nécessite souvent des éclaircissements.

Je joue ma carte perso

Il est plus prudent de se préparer à ce genre d’exercice en tant qu’animateur. J’avais donc élaboré mon propre document, davantage sous forme de carte conceptuelle que de carte mentale. Il s’agit d’une sorte de pense-bête que j’ai sous les yeux et qui me permet d’éventuellement recadrer certains propos ou de rappeler des points qui me paraissent essentiels. 

En plus, ce document global permet de gloser à l’envi si nécessaire… Le voici, je ne l’ai absolument pas retouché, il n’est pas parfait, loin de là, mais permet une mise en contexte de la matière sonore. 

Le commentaire de cette carte

A l'oral, toute la langue est contenue dans l'intonation

Ce qu’il est bon de rappeler de temps à à autre afin de souligner l’importance cruciale de l’intonation lors de l’apprentissage d’une L2. La langue étant un système de systèmes pour paraphraser Saussure, chacun d’eux est concerné par elle. Ceci explique également qu’une multitude de disciplines soit partie prenante dans l’étude de l’intonation (partie droite du schéma pour quelques exemples).

pourquoi l'intonation est-elle mise en avant?

L’intonation est un paramètre prosodique. Ces éléments s’organisent dans la chaine parlée sur la base des trois paramètres physiques que sont la hauteur, l’intensité et la durée (il convient également de considérer le timbre puisqu’il s’agit de la voix humaine). 

Ces variations sont organisées différemment d’une langue à l’autre.

 

Intonation et accent(s), c'est où l'embrouille?

Il est fréquent qu’il y ait confusion entre ces deux notions. Peut-être d’ailleurs serait-il plus judicieux pour parler d’accentuations quand on évoque le caractère phonétique, plutôt que d’accents. Mais bof… Une façon de régler le conflit consiste à répondre que les accents/accentuations s’appliquent à une seule syllabe constituant une proéminence rythmique. Alors que l’intonation concerne plusieurs syllabes correspondant à ce que l’on appelle des mots phonétiques ou des groupes rythmiques et leurs rapports mutuels dans un énoncé ou un discours.

Au niveau de la substance -matière sonore-, ce sont les mêmes paramètres physiques qui interviennent dans des deux cas, comme indiqué dans la figure ci-contre. Un véritable jeu de miroirs. Les variations de la fréquence fondamentale -terme acoustique- se traduisent perceptivement pas des variations de hauteur -cf. supra-. 

C’est au niveau de la forme que se situent les domaines respectifs des accentuations et de l’intonation.  La figure suivante complète celle qui précède et lève toute ambiguïté sur les fonctions respectives de ces différents paramètres prosodiques. Et l’on intègre distinctement que l’infra-structure rythmique, composée de maints éléments agrégés, constitue l’interface entre les domaines des accentuations et de l’intonation. Et permet de rappeler, une fois de plus, que entrer dans une langue étrangère, c’est entrer dans un rythme étranger.  

Revoici Phonétique et Phonologie

Dans le feu de l’action, quand les esprits  -eSpritz- sont échauffés,  il arrive que d’effroyables mélanges se produisent entre ces deux disciplines étudiant la matière sonore à deux niveaux différents d’analyse. Le prof doit recadrer immédiatement. Il est inadmissible que des enseignants de fle pratiquant la correction phonétique puissent encore hésiter, mélanger ou confondre ces deux plans  Cliquez sur le tableau pour accéder à l’article correspondant).

Il est important que certaines notions essentielles soient claires dans la tête d’un professeur se spécialisant en phonétique du fle à visée didactique. Et il est normal au début que ces notions puissent être plus ou moins confuses tant le domaine est vaste et fait l’objet de différents modèles et théories entre lesquels s’orienter n’est pas toujours simple!

J’avais consacré un panorama Genially doublé d’une vidéo à cette question l’an dernier. Je vous y renvoie à toutes fins utiles.

Et j’espère que cet article vous aura été utile et vous évitera dorénavant de vous mélanger les pinceaux .

Photo credit: Morgann on VisualHunt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.