Le français en scène au Canada

Rédigé par Michel Billières le

Un très beau portail dont la mission est d’agir afin de promouvoir l’usage de la langue française par les associations artistiques et culturelles au Québec. Prioritairement destiné aux Canadiens francophones, ce site mérite l’attention à plus d’un titre. D’abord, dans une vision bassement utilitariste, il met à la disposition des personnes intéressées par le français un ensemble de ressources linguistiques qui ne peuvent que susciter leur intérêt, et même leur enthousiasme, car dévoilant de nombreuses pépites. A conseiller aux professeurs de fle et flem. Le site offre ensuite un bel exemple d’action militante en faveur de la défense et de la diffusion du français au Canada en proposant des solutions concrètes qui répondent aux besoins de l’ensemble des artistes, des créateurs, des producteurs et des travailleurs culturels du Québec et de la francophonie.

Les ressources linguistiques.

Lexique des arts et de la culture.

Il constitue une originalité. Un index recense plusieurs domaines: théâtre, musique, cinéma, danse, littérature et édition, etc. Les termes sont également accessibles par ordre alphabétique. Ils sont disponibles en français et en anglais. La définition est donnée en français avec son équivalent en anglais et l’indication éventuelle de synonymes. Le lexique des arts et de la culture est déployé de façon progressive. Un bon moyen pour se tenir informé est de s’abonner au compte sur Twitter.

Le lien pour consulter le lexique est disponible ici.

Quelques outils indispensables.

Des liens pointent vers plusieurs sites à l’intérieur de rubriques:

  • Sites généraux sur la langue française
  • Dictionnaires
  • Difficultés du français
  • Aide à la rédaction
  • Conjugaison
  • Ponctuation
  • Synonymes et antonymes
  • Féminisation et rédaction épicène (neutre)
  • Chroniques linguistiques
  • Français langue seconde

Une majorité de site canadiens, quelques sites français. La sélection est de qualité, le commentaire judicieux: la présentation en un bref paragraphe de chaque source permet de se faire une idée juste de son contenu.

A titre personnel, j’ai beaucoup apprécié la belle section Visez juste de l’université d’Ottawa avec notamment les exemples sonores illustrant le français parlé. J’ai également trouvé très intéressante ma visite aux clés du français pratique. Cet outil traite de difficultés de grammaire, de syntaxe et d’usage auxquelles est confronté quiconque rédige en français. Les règles sont énoncées de façon succincte et s’accompagnent d’exemples clairs et adaptés au contexte canadien. Le site est régulièrement mis à jour. Ce ne sont que deux exemples. Les sources sont toutes dignes d’attention.

 Voici lien permettant d’accéder à cette bibliothèque virtuelle.

Brève histoire du français au Québec.

Ce document est réalisé par le Secrétariat à la politique linguistique et le Conseil supérieur de la langue française. Il s’intitule La langue française au Québec – 400 ans, quelques repères

Un tableau chronologique ludique et interactif présente une synthèse captivante de la progression du français au Québec de 1608 à nos jours. Images d’archives et citations éclairantes illustrent et animent le récit pour ajouter au plaisir de la lecture. Il est possible de télécharger la version pdf. Cliquer ici.

Origine du projet Le français en scène.

Le portail fait partie de l’initiative de Culture Montréal le Français en scène, qui invite les organismes artistiques et culturels à agir pour promouvoir l’usage du français.

Pour citer les promoteurs du projet, le succès de Montréal à titre de métropole culturelle d’envergure internationale dépend notamment de la promotion active du français comme langue commune au cœur de la vie publique et comme patrimoine collectif méritant d’être protégé, célébré et développé. Leur conviction est que la trajectoire de la métropole est celle d’une ville polyglotte, cosmopolite, plurielle et ouverte, dont le caractère distinctif est intrinsèquement lié à son statut de ville francophone. Il convient de lire la déclaration de principes de Culture Montréal pour mesurer l’ampleur du projet qui constitue un véritable défi linguistique et culturel.

Bien que l’action du Français en scène prenne souche à Montréal, le volet web du projet entend offrir des ressources concrètes qui répondent aux besoins de l’ensemble des artistes, des créateurs, des producteurs et des travailleurs culturels du Québec et de la francophonie.

Les deux grands volets du Français en scène.

Un portail linguistique des arts et de la culture.

Ressource unique dans le milieu culturel, lefrancaisenscene.ca regroupe à la fois un lexique bilingue des arts et de la culture, des outils d’aide à la rédaction et de l’information sur les droits linguistiques. Il répond aux besoins pratiques des artistes, des créateurs, des producteurs et des travailleurs de la culture ayant le souci de valoriser la langue française. 

Le service d’accompagnement à la valorisation de la langue française pour les organismes culturels.

Ce service peut aider les personnes et

  • suggérer des façons d’améliorer la qualité du français et d’en répandre l’usage;
  • informer sur les différents programmes de subvention dédiés au soutien à la francisation;
  • aider dans vos démarches d’obtention de l’attestation de conformité à la Charte de la langue française de l’OQLF. Par cette action, les organismes obtiennent la reconnaissance officielle de leur engagement envers la langue française et peuvent recevoir différentes subventions gouvernementales pour la francisation.

Charte de la langue française et « zone culturelle ».

La charte pour la langue française a été promulguée en 1977. Il est indiqué dans le début du préambule: « Langue distinctive d’un peuple majoritairement francophone, la langue française permet au peuple québécois d’exprimer son identité. L’Assemblée nationale reconnaît la volonté des Québécois d’assurer la qualité et le rayonnement de la langue française ».

La Charte fait du français la langue officielle de l’État et de la Loi ainsi que la langue normale et habituelle du travail, de l’enseignement, des communications, du commerce et des affaires. Cependant, la loi prévoit plusieurs exceptions qui prennent en compte, de manière implicite, la singularité des manifestations culturelles faisant appel à d’autres langues. Considérées dans leur ensemble, ces exceptions permettent de circonscrire une sorte de «zone culturelle» où le choix et l’usage des langues ne sont soumis à aucune contrainte.

C’est cette zone culturelle que Le Français en scène veut décrire afin de mieux faire connaître aux artistes, aux créateurs, aux producteurs et aux travailleurs culturels les droits et obligations attachés à la Charte.

Ce portail est passionnant. Je vous le recommande vivement tant pour les ressources linguistiques qu’il a recensées que pour la qualité de sa promotion et sa valorisation du français. Il constitue un très beau témoignage du français pratiqué au Québec en même temps qu’il illustre tous les enjeux d’une langue comme élément dynamisant et identitaire à l’intérieur d’une société.

castor

Source images: Pixabay


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This