Enseigner la phonétique d’une langue étrangère. Bilan et perspectives – appel à communications

Enseigner la phonétique d’une langue étrangère: bilan et perspectives. Appel à communications pour le volume 16-1, 2019 des Cahiers de l’Acedle.

Coordinateurs : Jérémi Sauvage (Univ Paul Valéry Montpellier 3, CNRS, PRAXILING UMR 5267, F34000, Montpellier, France) et Michel Billières (Université Toulouse Jean Jaurès, EA 4156 Octogone Lordat).

Mots clés : Didactique des langues ; Epistémologie ; Histoire ; Phonétique corrective ; phonologie comparée.

L’objectif principal de ce numéro de revue sera d’exposer des pistes de réflexion quant aux raisons historiques et épistémologiques qui ont conduit à ce que l’on peut appeler sans ambages une crise dans l’enseignement de la composante phonético-phonologique des langues étrangères aujourd’hui.

Un constat édifiant

En formation de formateurs (essentiellement au niveau Master FLE / DLE), il est très difficile voire impossible de faire observer aux étudiants stagiaires des leçons centrées sur l’apprentissage de la phonologie d’une langue étrangère ou sur la phonétique corrective. Le plus souvent immergée dans la didactique de l’oral, la dimension phonético-phonologique des langues ne s’enseigne que trop peu dans les classes. Au-delà de la phonétique proprement dit, c’est la place de l’oral qui pose toujours problème en classe de langue. Au mieux, quelques exercices de correction phonétique seront proposés en fin de séquence didactique aux apprenants (Saison 1, Didier) ou bien le « manuel » se limitera à une batterie d’exercices (Phonétique progressive du français, Clé International). Au pire, l’oral et la dimension phonético-phonologique seront absents et l’enseignement visera en priorité des compétences de l’écrit, focalisées sur ses dimensions grammaticales.

Une articulation compliquée

Si la phonologie comparée des langues et la formation à la phonétique (phonétique corrective notamment) existent bien dans les offres de formation didactique (la plupart des masters FLE / DLE propose au moins un cours de didactique de la phonétique / phonologie), les postes académiques d’enseignants-chercheurs explicitement fléchés sur l’articulation de ces domaines restent peu nombreux. Force est de constater qu’aujourd’hui encore, et depuis Callamand (1982), on est soit phonéticien, soit didacticien. Cette articulation compliquée s’explique par l’histoire de ces cinquante dernières années. Nous insisterons notamment sur ce qui nous apparaît comme une crise (Vygotski, 1926), à savoir l’opposition des courants structuraliste et socio-pragmatique dans les années 1970-80. La phonétique / phonologie des langues comme discipline est devenue (est toujours ?) trop structuraliste pour la didactique des langues telle qu’elle s’est développée jusqu’à aujourd’hui.

Propositions pour l’avenir : épistémologiser une discipline

En tenant compte de ce recul historique et en prenant en compte les rapports de forces contextualisés de certaines doxas disciplinaires, nous pensons qu’il est temps d’amorcer une réflexion pour épistémologiser la didactique de la phonologie des langues étrangère et les interventions didactiques qui en découlent, en phonétique corrective notamment. Cette entrée devra permettre notamment de réfléchir à la place de la didactique de l’oral dans la didactique des langues, en classe et en formation de formateurs. Interroger l’histoire de notre discipline permettra de dépasser les raisons doxiques ayant conduit à la place restreinte qu’occupe aujourd’hui la phonétique corrective dans la didactique des langues étrangères.

Contributions

Nous recherchons donc des contributions portant sur les thèmes évoqués plus haut, en insistant dans la mesure du possible sur un regard épistémologique. Les résumés de 3.000 signes devront être envoyés avant le 15 janvier 2018. Après acceptation, les articles seront à rendre le 30 juin 2018 pour une publication prévue début 2019.

Abou Haidar, L. & llorca R. 2016. L’oral par tous les sens: de la phonétique corrective à la didactique de la parole Le français dans le monde, Recherches et Applications, n° 60, juillet 2016

Abry D. & Chalaron M.-L. 2009. Les 500 exercices de phonétique, niveau A1-A2. Livre avec un CD audio. Paris : Hachette.

Billières M. 2001. Le corps en phonétique corrective. In Renard R. (éd.), Apprentissage d’une langue étrangère/seconde 2. La phonétique verbo-tonale. Bruxelles : De Boeck, coll. « Pédagogies en développement ».

Billières M. 2005. Les pratiques du verbo-tonal. Retour aux sources. In Berré M. (éd.), Linguistique de la parole et apprentissage des langues. Questions autour de la méthode verbo-tonale de P. Guberina, Mons : CIPA, 67-87.

Billières M. 2008. Le statut de l’intonation dans l’évolution de l’enseignement/apprentissage de l’oral en FLE. Le Français dans le Monde, Recherches et applications, 43, 27-37.

Callamand M. 1981. Méthodologie de l’enseignement de la prononciation. Paris : Clé International.

Callamand M. & Pédoya-Guimbretière E. 1984. Phonétique et enseignement. Le Français dans le Monde, 182. 56-58.

Charliac L. & Motron A.-C. 1999. Phonétique progressive du français niveau intermédiaire, avec 600 exercices. Paris : Clé International.

Charliac L. & Motron A.-C. 2007. Phonétique progressive niveau intermédiaire (CD audio). Paris : Clé International.

Danko M., Sauvage J. & Hirsch F. 2015. La perception phonémique en français des apprenants polonophones. In L’Information Grammaticale n°146, 32-38.

Delattre P. 1948. Un triangle acoustique des voyelles orales du français. The French Review, 21, 477-485.

Didirková I. 2011. La prononciation du français par l’apprenant slovaque. Mémoire de stage sous la direction de Fabrice Hirsch (étude non publié).

Embarki M. & Dodane Ch. 2011. La coarticulation. Des indices à la représentation. Paris : L’Harmattan, coll. « Langue & Parole ».

Gniadek S. 1979. Grammaire contrastive franco-polonaise. Warszawa : PWN.

Guberina P. 1971. Introduction à la méthode verbo-tonale de correction phonétique. Paris : Didier.

Guimbretière E. 1996. Phonétique et enseignement de l’oral. Paris : Didier.

Intravaia P. 2000. Formation des professeurs de langue en phonétique corrective. Le système verbo-tonal. Paris : Didier Erudition.

Kaneman-Pougatch M. & Pédoya-Guimbretière E. (1989). Plaisir des sons. Paris : Hatier-Didier.

Krzemińska W. & Sypnicki J. 1988. Éléments de grammaire française. Poznań : Wydawnictwo Naukowe UAM.

Lauret B. 2007. Enseigner la prononciation du français. Questions et outils. Paris : Hachette.

Léon P., Léon F., Léon M. & Thomas A. 2009. Phonétique du FLE. Prononciation de la lettre au son. Paris : Armand Colin.

Lhote E. 1995. Enseigner l’oral en interaction. Percevoir, écouter, comprendre. Paris : Hachette.

Renard R., 1971. Introduction à la méthode verbo-tonale de correction phonétique. Paris : Didier.

Sauvage J. 2010. Développement de la langue maternelle et sensibilisation précoce à une langue étrangère. In Corblin C. & Sauvage J. (éds.), L’apprentissage et l’enseignement des langues vivantes à l’école. Impacts sur le développement de la langue maternelle, Paris : L’Harmattan, 13-30.

Troubetzkoy N. 1949. Phonologies. Paris : Klincksieck.

Vandendendriessche A. 2010. La phonétique française par les textes. Livre avec CD audio. Paris: Belin.

Modalités de soumission

✔︎ calendrier

15 janvier 2018 : Limite d’envoi des propositions

31 janvier 2018 : Réponses aux propositions

30 juin 2018 : Article en première version et évaluation.

Les textes devront comprendre entre 30 000 et 35 000 signes tout compris (espaces et notes inclus, hors bibliographie).

Voir les consignes aux auteurs : www.rdlc.revues.org/929

15 septembre 2018 : Retour des articles définitifs

Parution prévue en janvier 2019

✔︎ Forme des propositions

Les propositions d’articles comprendront au plus 3000 caractères, avec un titre provisoire, des références bibliographiques et cinq mots-clés.

Seront indiqués : le ou les noms des auteur.es, l’université ou l’institution de référence, le laboratoire de rattachement, une adresse mail.

Les propositions d’articles sont à envoyer à : Jeremi Sauvage (jeremi.sauvage[a]univ-montp3.fr).

 

Recherches en didactique des langues et des cultures – Les Cahiers de l’Acedle diffuse des recherches théoriques, praxéologiques et/ou interdisciplinaires. Celles-ci portent sur les pratiques, les représentations et les modalités d’appropriation des langues/cultures autre(s) que la première langue acquise, dans des contextes et avec des enjeux diversifiés. Elle publie deux numéros par an mais aussi des numéros spéciaux en libre accès.

Pin It on Pinterest

Share This