La présence de la Voix-Off

La Voix-Off. Celle d’un comédien invisible, à la créativité vocale somptueuse, qui donne vie aux textes et aux situations, joue avec nos émotions, s’impose en nous, auditeurs, spectateurs et nous conquiert. Découverte.

Un site vivifiant.

Il a inspiré cet article. Il s’agit de celui de Valérie Zysman, Voix-Off, Chroniqueuse, Rédactrice. Un blog plein de fraîcheur, à la mise en page sobre, élégante, aérée. Une invitation à la promenade au fil des pages. Une incitation à la curiosité. Et pour qui aime les voix, une découverte gourmande.

Dans son site, V. Zysman tient le blog Paroles de Voix dans lequel elle dispense des conseils pour travailler sur la voix. Elle décrit le quotidien des comédiens voix-off, les difficultés du métier, les galères rencontrées…

Valérie Zysman nous fait profiter de sa voix. Son expérience est grande, elle habille documentaires, pubs, promos, habillages, chroniques, audio guides, films institutionnels, téléphonie… Et propose de la retrouver sur maints enregistrements vidéos et audio. Vous pouvez faire connaissance avec ses différents

  • styles: promo, pub, tutoriel, météo, technique, informatif, documentaire…
  • tons: complice, doux, élégant, grave, sensuel, intimiste, institutionnel, didactique…

Madame Zysman a une voix dont elle sait jouer en virtuose, sur tous les tons, en déployant une riche palette de nuances. Un plaisir auditif garanti que vous découvrirez en  vous rendant sur son site.

Ce qui m’a donné envie de mieux connaître cet univers des caméléons des voix.

Qu’est-ce que la Voix-Off?

Le site les voix.fr mentionné ci-dessous permet de faire plus ample connaissance avec ce métier. Je m’inspire directement de la présentation rédigée sur plusieurs pages de cette ressource.

Cette voix est celle d’un comédien.

Ce qu’il convient de ne pas oublier. Le terme générique renvoie en effet à un procédé narratif.

Le comédien spécialiste de la Voix-Off déploie une authentique virtuosité vocale. Certains d’entre eux peuvent proposer une palette très large de caractères, d’accents et d’intentions, des possibilités vocales indispensables à la création sonore, une création de voix unique dédiée à une campagne de publicité ou à un personnage récurrent, une vérité au service d’un texte ou d’une marque qui seront de fait mieux entendus.

Dans le domaine des voix enregistrées, le comédien prête sa voix -et son art- à de nombreux  supports

  • voix off d’émissions de TV,
  • publicité radio,
  • publicité télé,
  • Internet,
  • documentaire,
  • dessins animés,
  • doublage,
  • bande annonce,
  • jeux vidéo, film d’entreprise,
  • habillage radio,
  • téléphonie,
  • voice-over,
  • e-learning,
  • salon professionnel…

Il travaille pour des sociétés de production ou des studios d’enregistrements. Il collabore avec des responsables de casting, des agents artistiques, des réalisateurs, des rédacteurs concepteurs, des auteurs, des sound designers, des ingénieurs du son, des chefs de plateaux…

Cette voix va jusqu’à incarner le produit.

La voix du comédien est un élément fondamental de l’identité sonore d’une campagne de publicité ou d’un média. C’est elle qui va donner la couleur, transmettre l’émotion et caractériser les valeurs essentielles que souhaite faire passer l’annonceur.

Lors d’un enregistrement sonore, seule la voix transporte les émotions, les sentiments, les humeurs. Le jeu du comédien est donc essentiel, et donne vie aux textes et aux situations. Sans le support de l’image, cela requiert en studio une approche du jeu, une technique vocale et un savoir-faire spécifiques. La créativité vocale et les propositions de jeu du comédien sont souvent sollicitées par les producteurs et les réalisateurs «son». La voix peut être neutre, naturelle, envoûtante, criarde, promotionnelle, sensuelle doublée d’une émotion extrême, d’un ton subtil, de connivence…

Chaque comédien a sa voix, sa sensibilité, sa personnalité unique et sa propre manière de jouer. Avec cet ensemble il compose son interprétation. L’interprétation du comédien est une création adossée à une autre création : le texte, l’œuvre. De ce fait, le comédien artiste-interprète est un auxiliaire de la création qu’il sert (le texte d’un auteur ou d’un rédacteur-concepteur). C’est ainsi qu’il jouit de droits patrimoniaux pour l’exploitation et l’utilisation publique de ses prestations.

Savez-vous en quoi consiste l’Audiodescription?

L’audiodescription est une technique qui permet aux déficients visuels de profiter d’œuvres et de programmes audiovisuels. Cela concerne potentiellement 1,7 millions d’aveugles et malvoyants en France. L’audiodescription est le champ d’action des comédiens en Voix-Off. J’en ai découvert l’existence en lisant le dernier  billet de Valérie Zysman.

L’Association Française d’Audiodescription en délimite le cadre.

Une définition est proposée: « L’audiodescription est un procédé qui permet de rendre accessible des films, des spectacles ou des expositions aux personnes non-voyantes ou malvoyantes grâce à un texte en voix-off qui décrit les éléments visuels de l’œuvre. La voix de la description est placée entre les dialogues ou les éléments sonores importants afin de ne pas nuire à l’oeuvre originale. Elle peut être diffusée dans des casques sans fil pour ne pas gêner les autres spectateurs ». Les supports sont multiples: cinéma, théâtre, télévision, danse, expositions, et toute expression artistique comportant des images inaccessibles à un public déficient visuel sans aide extérieure. L’audidescription concerne également les personnes souhaitant « écouter » un film à la façon d’un livre audio (par exemple en voiture).

Les qualité attendues de l’audiodescripteur sont mentionnées.

  • l’analyse de l’œuvre. Il doit pouvoir ressentir l’émotion artistique de l’œuvre, puis être capable d’analyser la structure de l’œuvre, de comprendre les intentions de l’auteur, de définir les enjeux dramatiques, les éléments sonores et/ou visuels et de hiérarchiser les informations.
  • Fidélité à l’image et à l’intention du créateur de l’œuvre. Objectivité, restitution fidèle de la charge émotionnelle, artistique sans porter le moindre jugement, sans comenter, sans anticiper.
  • qualité de l’écriture. Elle doit recréer le visuel. Précision et créativité.
  • Attention particulière portée à l’agencement et à la cohésion des divers éléments sonores présents.
  • l’interprétation. Elle se fait généralement à deux voix, l’une masculine, l’autre féminine.

Ce travail très précis se trouve illustré par trois courtes vidéos sur le site de V. Zysman.

  • Dans le 1er document, Marie Gaumy, auteure audiodescriptrice, et Claire Bartoli, collaboratrice non voyante, témoignent des questions de description posées par un plan séquence du film « Porfirio », de Alejandro Landes;
  • Une 2ème vidéo nous fait assister au dialogue entre Hélène Bleskine, auteure audiodescriptrice et Claire Bartoli, sa collaboratrice non voyante à l’audiodescription, expliquent leurs choix sur les deux premières minutes de « Au revoir les enfants » de Louis Malle.
  • La 3ème vidéo montre l’enregistrement d’une audiodescription par deux comédiens.

Deux autres sites traitant des malvoyants se préoccupent de la question de l’audiodescription, dénommée également audiovision.

L’association Valentin Haüy. Créée en 1889, l’association Valentin Haüy (prononcer A-U-I) a été reconnue d’utilité publique en 1891. Son fondateur, Maurice de la Sizeranne, devenu aveugle à l’âge de 9 ans, avait pour ambition de soutenir les aveugles dans leur lutte pour l’accès à la culture et à la vie professionnelle.
Aujourd’hui, et avec constance depuis plus de 125 ans, l’association Valentin Haüy poursuit l’objectif premier de son fondateur : lutter avec et pour les personnes déficientes visuelles pour la reconnaissance de leur droits, leur participation à part entière à la vie sociale et professionnelle, le développement de leur autonomie au quotidien, leur information et l’information du grand public sur la réalité du handicap visuel, les moyens de sa prévention et la nécessité de toujours faire évoluer le regard que la société, et parfois les personnes déficientes visuelles elles-mêmes, portent sur le handicap. Vous y accédez en cliquant ici.

L’association Retours d’images est un centre de ressources ayant pour objectif de vivre ensemble des émotions en partageant le plaisir du cinéma. Aussi de réunir public valides et en situation de handicap grâce à l’accessibilité des films et à des échanges en salle. Conseiller et accompagner les professionnels pour un cinéma accessible à tous. Vous y accédez par ici.

La voix fait partie des thèmes fréquemment évoqués dans le blog. Mieux connaître le monde des comédiens spécialistes de Voix-Off nous entraîne à la découverte d’un métier exigeant. Et ingrat. Nombreuses sont ces voix que tout le monde reconnaît mais dont les visages sont inconnus du grand public. Les deux articles suivants vous font pénétrer dans les coulisses des doublures de cinéma.

Et L’article offre l’opportunité de traiter de l’audiodescription, cette technique de sonorisation visuelle d’un spectacle -film, pièce de théâtre- pour permettre aux non et mal voyants de profiter d’une représentation au même titre que les autres spectateurs. C’est aussi ce que l’on appelle l’audiovision. Un bien joli mot.

Voix et Parole.

Si la voix pique votre curiosité, rendez parfois visite au magazine Flipboard dans lequel je rassemble des articles et vidéos traitant de ce thème envoûtant.

Photo crédit d’illustration de cet article disponible en cliquant sur l’appareil photo ci-dessous. Le code html fourni pour la licence CC n’en permettant pas l’affichage…

Pin It on Pinterest

Share This